Poser un parquet cloué

La pose d’un parquet à clouer est effectuée pour les parquets de 21 ou 23 mm d’épaisseur. Elle peut se réaliser pour différents types de décor tel que la pose à l’anglaise, la pose en point de Hongrie, la pose à bâtons rompus...

Les conditions à satisfaire avant de démarrer la pose d’un parquet à clouer sont les mêmes que celles qu’il est nécessaire de respecter pour la pose d’un parquet à coller (tout le détail ici).

Rappelons néanmoins quelques fondamentaux :

  • toute remontée d’humidité sur le support doit être stoppée,
  • le taux d’humidité d’un support béton doit être inférieur à 3%,
  • le taux d’humidité du support bois (lambourde) ne doit pas dépasser 12%,
  • les chapes anhydres doivent avoir un taux d’humidité inférieur à 0,5%.
Toutes les règles à respecter pour le stockage et la mise en œuvre d’un parquet à clouer sont indiquées dans le DTU (Documents Techniques Unifiés) n°51.1. N’hésitez pas à vous reporter à ce document.


En ce qui concerne la pose, voici les « 11 commandements » :

schéma des 11 commandements pour la pose d'un parquet à clouer

  1. le poseur devra ménager un jeu de dilatation égal à 0,15% de la largeur de la pièce sur tout le pourtour du parquet. Ce jeu de dilatation devra au minimum faire 8 mm.
  2. le poseur installera les lames de parquets dans le sens de la lumière ou dans le sens de la longueur de la pièce.
  3. le poseur installera les lambourdes soit flottantes sur une sous couche soit directement fixées sur le support. Les lambourdes doivent avoir une bonne assise et permettre une excellente planéité.
  4. le poseur devra veiller à respecter, dans toute la pièce, des entraxes de lambourdes régulier de 0,2 à 0,4 m selon la destination des locaux.
  5. le poseur devra s’assurer que le support est garanti contre toute reprise d’humidité.
  6. le poseur installera, le cas échéant, une sous-couche d’isolation en continu sur le support et orientée à 45° par rapport aux lambourdes. Si le support présente des irrégularités de surface importantes, l’isolant pourra être posé en bande sous les lambourdes et dans leurs entrevous (espacement entre solives ou lambourdes).
  7. le poseur décalera les joints d’une rangée à l’autre d’au moins deux fois la largeur des lames et d’un minimum de 10 cm.
  8. le poseur fixera les lames à l’aide d’agrafes ou de pontes de fixation de 55 mm à tête plate pour les rainures ou à tête homme pour les languettes.
  9. le poseur installera les plinthes après le parquet. Les plinthes seront d’une épaisseur suffisante et recouvriront les joins de dilatation dans leur intégralité sur toute la périphérie de la pièce. Les plinthes ne devront pas gêner les éventuelles variations dimensionnelles du parquet.
  10. le poseur pourra installer une bande de sous-couche en périphérie du parquet pour renforcer l’isolation acoustique.
  11. le poseur veillera à poser et serrer les lames de parquet.

Tout est dit ! c’est maintenant à vous de jouer.

Vous trouverez nos parquets chêne à clouer dans différentes choix de bois.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel comme un artisan menuisier.

PARTAGER CET ARTICLE :

AJOUTER UN COMMENTAIRE

  1. david

    Pour le parquet, nous on pose du 27mm et c’est le top, serré au ciseau à bois et fixer à la pointe crantée de 63mm, tête plate dans la languette (et là ça ne craque plus). Pour ce qui est du sens de la lumière, c’est quand même la poutre et les solives qui décident.

Laisser un commentaire