Fabrication d’un escalier en bois

Réaliser un escalier en bois demande déjà une certaine pratique du bon bricolage, car un escalier est un élément de sécurité qui répond, d’une part à des règles et, d’autre part, à des impératifs.

 

Quelques termes techniques :

Marche : Plateforme qui permet de changer de niveau
Contremarche : Vide ou plein, espace vertical entre deux marches
Limon : Squelette qui forme l’escalier
Emmarchement : Largeur utile de la marche
Hauteur : La différence de niveau de deux marches consécutives
Ligne de foulée : Ligne imaginaire qui se trouve à une distance constante du bord. Elle correspond à la trajectoire d’une personne
Giron : Largeur de la marche qui ne comprend pas les parties passant sous une autre marche. Il doit être régulier
Reculement ou encombrement : c’est la place nécessaire entre l’appui haut et la partie reposant au sol de l’escalier
Pas : Profondeur totale de la marche, en général 25 à 35 cm
Nez : Partie de la marche faisant saillie au-dessus de la contremarche
Main courante : Pièce parallèle au limon permettant de se tenir en montant ou en descendant l’escalier

Réalisation de l’escalier

L’escalier le plus simple à faire reste l’échelle de meunier. Il s’agit d’un escalier droit, sans contre marches. La hauteur courante d’un escalier standard est de 2m75, avec un reculement proche de 2,90m. Ce type d’escalier compte 14 marches, giron 210,6 mm, hauteur de marche 201 mm.

 

Pour faire cet escalier, il vous faudra une scie sauteuse ou circulaire, un mètre, du bois sec type chêne ou hêtre de 40 mm d’épaisseur, deux limons (montants de l’escalier) section 7x18cm en 4,5m, une visseuse perceuse, des vis à bois, de la colle, une équerre et des tasseaux.

 

Vous découperez dans les panneaux de 40 mm, 14 marches de 22cm de profondeur sur 74cm de large. Vous les poncerez en arrondissant selon votre goût les angles, puis vous taillerez les deux limons à la taille voulue, soit 3,99 m dans notre exemple.

 

Pour la partie basse :

escalier_droit

Le bas du limon sera coupé à 90° pour donner une assise stable selon un angle général à déterminer en fonction de votre mise en place. Présentez le limon sur la future cage d’escalier. Une fois le limon parfaitement en place (c’est-à-dire reposant au sol et au plafond correctement), tracer et couper. Puis, pour le montage des marches, tracer l’axe de chaque marche, soit tous les 218mm grâce à un niveau à bulle, et ce, sur les deux faces internes des deux limons.

 

A l’aide d’une défonceuse, vous taillerez dans l’épaisseur du limon une gorge de 40 mm de large sur 30mm de profondeur, et ce, 28 fois : 14 sur chaque limon. Au fond de chaque gorge, on percera deux trous éloignés de 15cm. Il ne vous reste plus qu’à insérer les marches dans ces rainures, à les coller puis, par l’extérieur des limons, à mettre des vis à bois dans les trous pré-percés (vis de 80mm). Une fois la tête rentrée dans le bois, on rebouchera discrètement avec de la pâte à bois.

 

PARTAGER CET ARTICLE :

2 COMMENTAIRES

AJOUTER UN COMMENTAIRE

  1. lakbira fahim

    les différentes parties d’un escalier droit

  2. jean

    excellent article simple mais efficace.

Laisser un commentaire